logo-impression
  • Posté le 4 janvier 2022 / 49 visites

Mise en place d’une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences.

Concrètement, le ministère propose de mettre en place au niveau ministériel :
Une GPEC quantitative sur l’évolution des emplois
Une GPEC qualitative sur des thématiques RH particulières et en particulier la question de l’impact du numérique et de l’intelligence artificielle sur les métiers du contrôle et de l’enquête des MEF.

Le 2 décembre 2021 s’est tenu un groupe de travail ministériel concernant la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences.

Concrètement, le ministère propose de mettre en place au niveau ministériel :

Une GPEC quantitative sur l’évolution des emplois ; ce chantier s’inscrit dans le cadre de la transformation de la gestion des ressources humaines au sein de la fonction publique d’État.

Il est difficile de disposer d’une vision consolidée (à la fois quantitative et qualitative) de l’évolution des emplois et compétences ministériels, Bercy propose donc de mettre en place une GPEC quantitative de niveau ministériel afin de permettre :

>>> une meilleure appropriation de ces données tant par l’administration que par les organisations syndicales ;
>>> une meilleure connaissance de l’évolution des grandes tendances par le croisement des données historiques et de données prospectives sur certains indicateurs clefs (moyenne d’âge, départs à la retraite, recrutement de contractuels,...) ;
>>> la réalisation de projections par catégories d’emploi (A+, A, B et C) et sur un horizon de 1, 2 et 3 ans.

Certains indicateurs pourraient faire l’objet d’un suivi particulier, notamment les indicateurs relatifs :
>>> aux arrivées, et en particulier les recrutements par concours ;
>>> aux départs définitifs, dont les départs à la retraite.