logo-impression
  • Posté le 22 juillet 2022 / 50 visites

Du nouveau pour la catégorie B

Des mesures de revalorisation du début de la carrière des agents publics de catégorie B ont été mises en place.
Ces mesures étaient nécessaires car le relèvement de l’indice minimum de traitement par rapport au SMIC avait eu comme conséquence de placer au même niveau les premiers échelons de la catégorie B par rapport la catégorie C.

L’entrée en vigueur est prévue au 1er septembre 2022.

Pour la CGT, cette mesure nécessaire n’est pas à la hauteur de l’urgence salariale. C’est un bricolage a minima qui ne situe la catégorie B qu’à 4,5 % au-dessus du SMIC.
Il faut revoir l’ensemble des grilles des 3 catégories A,B et C pour pérenniser notre système de rémunération et redonner une vraie amplitude à la carrière. Il est aussi indispensable de revoir les grilles de la catégorie C à la catégorie A, afin de retrouver le niveau réel des qualifications mises en œuvre et l’effectivité de l’égalité professionnelle et de garantir l’attractivité des carrières dans la Fonction publique.

CARRIÈRE

  • révision du nombre et de la durée des premiers échelons des premier et deuxième grades de catégorie B (B1 et B2).

Ainsi, la durée des 4 premiers échelons du premier grade est fixée à 1 an (au lieu de 2 ans) ramenant la durée du grade à 26 ans (au lieu de 30 ans) ;

Sur le deuxième grade, les deux premiers échelons sont fusionnés (passage de 13 échelons à 12) et la durée des nouveaux échelons 1 et 2 est réduite à 1 an au lieu de 2 ans, ramenant la durée du grade à 26 ans au lieu de 30 ans.

REMUNERATION (l’échelonnement indiciaire)

  • Modification des 4 premiers indices du premier grade et ceux des deux premiers du deuxième grade.

L’indice de pied de grade est ainsi fixé à l’indice brut 389, correspondant à l’indice majoré 356 pour le premier grade, et à l’indice brut 401 (indice majoré 363).

Les mesures pour la catégorie B prévues au 1er septembre 2022